Inflammation

Bien que l’inflammation soit un processus normal de la quérison, son contrôle reste toutefois important. Pour vous aider à bien contrôler votre inflammation, voici quelques trucs qui pourraient vous être utiles.

1 – Application de glace : Idéalement, il est préférable d’appliquer de la glace au niveau de l’endroit douloureux au moins 3 fois par jour pendant 12 minutes. En cas de douleur intense, vous pouvez en appliquer à chaque heure.

2 – Application de crème Voltaren : Bien que disponible sans prescription, vous devez le demander à votre pharmacien pour pouvoir vous en procurer. Normalement, vous devez en appliquer de 3 à 4 fois par jour pendant 7 à 10 jours. Il est suggéré de consulter votre médecin si la douleur est encore intense après 7 jours de traitement.

3 – Prise de médication anti-inflammatoire : Plusieurs médications sont disponibles pour contrôler l’inflammation. En fonction de vos douleurs et de votre condition de santé, certaines médications peuvent vous être conseillées. Idéalement, il sera suggéré d’en discuter avec votre pharmacien ou votre médecin. Une fois la médication obtenue, il est très important de suivre la posologie recommandée. Ces médications sont beaucoup plus efficaces lorsque vous les prenez avec la bonne posologie. La prise aléatoire de médication contrôle mal les processus inflammatoires.

4 – Même l’alimentation joue un rôle sur l’inflammation. De façon générale, il vous sera suggéré de consommer plus de poissons et moins de viande rouge. Certains aliments comme le curcuma auraient aussi une fonction sur l’inflammation.

Attention, si la condition le permet, nous ne suggérons pas de débuter par la prise de médication anti-inflammatoire. En effet, certaines études suggèrent des effets néfastes sur le processus de guérison à long terme. Ainsi, nous les recommanderons seulement dans certaines conditions spécifiques.

Par conséquent, les meilleurs trucs pour contrôler le processus inflammatoire restent la glace, l’élévation du membre atteint et la compression.

N’oubliez pas que même si le processus inflammatoire est douloureux, celui-ci reste le meilleur moyen développé par notre organisme pour favoriser une guérison tissulaire.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *