Épicondylite

Définition de l’épicondylite.

L’épicondylite ou le « tennis elbow » est une inflammation des tendons qui se localisent au niveau externe du coude. Ces tendons sont les attaches des muscles de l’avant-bras qui permettent les mouvements du coude, du poignet et des doigts. Ces muscles sont donc très sollicités pour plusieurs tâches de la vie quotidienne.

 

Symptômes :

•  Présence de douleur au niveau externe du coude.
•  La douleur peut aller aussi au niveau de l’avant-bras.
•  Très souvent, il y a une douleur précise à la palpation près de l’os externe du coude.
•  La douleur est augmentée par :
La préhension, surtout si on tient un objet loin du corps (ex : prendre quelque chose dans le réfrigérateur).
L’utilisation d’un clavier ou d’une souris d’ordinateur.
Les mouvements répétés (ex : laver des vitres).

Causes

•  Les mouvements répétés sont la principale cause de l’épicondylite (ex : utilisation de la souris, travaux de construction, sports …).
•  À l’occasion, l’épicondylite peut apparaître suite à un traumatisme : tomber sur le coude par exemple.
•  Mauvaise technique (technique de golf, position de votre clavier d’ordinateur, autre…).

Traitement

•  Le traitement de base est :
Repos du mouvement répétitif.
Application de glace (12 minutes, 3 à 4 fois par jour).
Anti-inflammatoires.

•  Si vous utilisez fréquemment l’ordinateur, il est primordial de vérifier l’ergonomie de votre poste de travail.
•  Si le traitement de base est peu efficace après 7 à 10 jours, la physiothérapie est alors recommandée. Les exercices d’étirement spécifiques et le renforcement comptent pour une très grande partie de la réadaptation et sont très efficaces.  Normalement, avec de bons conseils et en appliquant ces exercices, des résultats devraient être attendus dans l’espace de 2 à 4 semaines.
•  Les supports pour le coude, souvent disponibles dans les pharmacies, sont surtout efficaces pour nous aider à accomplir notre tâche. Il est rare que ces supports enlèvent le problème, mais ils diminuent souvent les douleurs reliées à l’effort ou aux mouvements répétés.
•  Si les traitements ci-haut n’ont pas été efficaces, l’infiltration est alors suggérée.  L’infiltration est efficace, mais il est fortement suggéré de reprendre nos tâches progressivement et de poursuivre les exercices d’assouplissements pour éviter que le problème ne revienne.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *